Le site de la ville antique de Vorgium (Carhaix) a fait l’objet de fouilles archéologiques importantes, qui sont valorisées dans le centre d’interprétation. Fondée vers la fin du Ier siècle avant notre ère, Vorgium était une ville de taille moyenne pour l’Empire romain. Mais au sein de l'Armorique alors très majoritairement rurale elle occupait une place particulièrement importante pour les Osismes qui peuplaient la région. Sa surface, qui avoisinait une centaine d’hectares, la plaçait en tête des cités romaines de la péninsule Armoricaine. Le centre d'interprétation présente l'évolution de la cité au moment de la conquête romaine et privilégie les reconstitutions virtuelles et des dispositifs permettant de comprendre l’organisation de la ville antique et la vie quotidienne à cette époque. Des tablettes numériques donnent accès à des reconstitutions en réalité augmentée des habitations et thermes du jardin archéologique attenant.
Dispositifs multimédia :
- Devenir gallo romain : 3 séquences projetées sur une maquette en relief et associées à un grand écran permettent de découvrir les étapes de la romanisation de la péninsule armoricaine.
- Quand Carhaix s'appelait Vorgium : un livret interactif associé à un écran présente la structure urbaine de Vorgium, les grands édifices publics et le réseau d'échanges.
- Bienvenue à la domus : un écran interactif permet de visiter virtuellement une des habitations du site.
- Décorez votre domus : le visiteur sélectionne objets, décors et couleurs pour décorer un triclinium
- Sur les tables de Vorgium : différentes poteries équipées de puces RFID déclenchent des jeux et séquences interactives. Le joueur doit faire son marché et trouver les aliments intrus, peut visiter virtuellement une cuisine, doit acheter des ustensiles aux noms latins, préparer un banquet...
- L'eau courante il y a 2000 ans : trois séquences présentent le trajet de l'eau et le viaduc, le fonctionnement des thermes et des fontaines. Le visiteur peut voir une partie de l’aqueduc s’inscrire en 3D sur l'image du paysage actuel.
Ces dispositifs sont complétés par l'application numérique sur tablettes dans le jardin archéologique qui met en valeur les fouilles, grâce à des élévations des villas et thermes en réalité augmentée.
Mission réalisée :
Mandataire du groupement pour le marché de conception du projet muséographique. Pilotage et coordination du projet.
Rédaction du programme scientifique et culturel détaillé. Recherche et synthèse documentaire. Définition du parcours de visite, des moyens de médiation et des ambiances scénographiques. Rédaction des textes (panneaux et multimédia). Conception multimédia. Suivi de réalisation.

Commissariat scientifique : Gaetan Le Cloirec et Françoise Labaune, INRAP
Design : Arnaud Jeuland
Graphisme : Nathalie Fonteneau. Illustrations : Laetitia Locteau
Développement multimédia : Mazedia
Matériel Multimédia : Domovisual
Fabrication : Born
2018

You may also like

Back to Top