La cuivrerie de Cerdon raconte plusieurs histoires. En premier lieu celle du savoir-faire des artisans dinandiers, repousseurs-batteurs de cuivre, et de l'évolution technologique de leurs machines...  Mais la mémoire de la cuivrerie s'inscrit aussi au cœur de son village, dont elle a marqué l'activité et l'histoire. Enfin, la cuivrerie raconte en filigrane les transformations économiques de la France, la révolution industrielle et la mécanisation, l'export, les difficultés de la récession des années 70. 
Notre approche muséographique et scénographique a eu pour objectif de raconter ces histoires pour donner plus de souffle au propos, en ne se limitant pas à une approche d'écomusée. Il s'agit ici de compléter le discours sur les ouvriers, les machines et la production afin de souligner le caractère exceptionnel de la cuivrerie, sa place dans un village, et son destin qui illustre parfaitement l'évolution économique de la France sur 150 ans. Cette mise en perspective, sur un plan local, national, et même international permet d'apporter une interprétation plus riche, et de faire de la cuivrerie le témoin d'une époque.
L'innovation est inscrite dans l'ADN de la cuivrerie. Elle a permis à ce petit village de faire rayonner internationalement sa production, et a porté l'activité du site durant toute son histoire. La reconversion originale dans les années quatre-vingts a associé tourisme patrimonial et savoir faire artisanal avant l'heure. Le site connaît désormais une nouvelle vie grâce aux nouvelles technologies de médiation pour raconter son histoire. Notre proposition muséographique et scénographique donne une nouvelle dimension à la diffusion de la mémoire du site, en respectant l'esprit des lieux et en le transmettant à un large public.
Dispositifs multimédia
- Maquette avec vidéomapping et film associé pour raconter l’histoire du village. Après la diffusion du film la maquette sert de support à une interprétation en réalité augmentée sur le village et ses activités
- Lunettes de réalité augmentée pour voir les ouvriers travailler dans la forge
- Films immersifs : le voyage de Jules Chatron, jeune ouvrier parti de Cerdon en  pour installer des bassines de cuivre dans la filature de soie de Tomioka au Japon, la période de la 1èreGuerre Mondiale et ses répercussions sur l’activité, le voyage dans le monde entier des objets produits par la cuivrerie
- Casque VR sur le sac de la cuivrerie pendant la 2eGuerre Mondiale
- Bornes interactives sur la production et la commercialisation à travers le monde
- Jeu sur les propriétés du cuivre
- Borne sur les ouvriers et leurs activités dans la cuivrerie
- Points d’écoute de témoignages
Mission réalisée
Muséographie, recherches sur les contenus, définition du parcours de visite, conception des moyens de médiation. 
2018/2022 – Montant de la réalisation : 2 700 000 euros, 2 000 m2
Architectes : SELARL d'Architecture FÉASSON GAGNAL GOULOIS
Scénographie : Agence MasKarade. 
Réalisation multimédia : Mazedia
Réalisation audiovisuelle : Drôle de trame
Graphisme : Olaf Avenati

You may also like

Back to Top